Wednesday, January 24, 2018

Reza Taghipour, responsable de l’espace cyber iranien : Ce fut une erreur stratégique de laisser Telegram et Instagram prendre le contrôle de notre espace cyber

http://memri.fr/qui-sommes-nous/


Qui sommes-nous ?


L’Institut de recherche des medias du Moyen-Orient (MEMRI) explore le Moyen-Orient à travers les médias de la région. MEMRI crée un pont entre l’Occident et le Moyen-Orient au moyen de traductions de médias arabes, turcs et farsis, et d’analyses originales des tendances politiques, idéologiques, intellectuelles, sociales, culturelles et religieuses de la région.
Créé en février 1998 pour apporter des éléments d’information au débat sur la politique américaine proche-orientale, MEMRI est une organisation indépendante, non partisane, à but non lucratif. Ses bureaux sont situés à Londres, Tokyo, Rome, Bagdad et Jérusalem. MEMRI fournit des traductions en anglais, allemand, espagnol, français, hébreu, italien et japonais.
Pour tout renseignement d’ordre général, cliquez ici.
http://memri.fr/2018/01/21/reza-taghipour-responsable-de-lespace-cyber-iranien-ce-fut-une-erreur-strategique-de-laisser-telegram-et-instagram-prendre-le-controle-de-notre-espace-cyber/

Reza Taghipour, responsable de l’espace cyber iranien : Ce fut une erreur stratégique de laisser Telegram et Instagram prendre le contrôle de notre espace cyber

Reza Taghipour, membre du Conseil suprême du cyberespace iranien, a dénoncé la « grave erreur stratégique » consistant en l’omision de la création d’un réseau d’information national iranien. C’est ce qui a conduit, selon lui, les réseaux Telegram et Instagram, appartenant à des étrangers, à « prendre le contrôle » de la plus grande partie du cyberespace iranien. En conséquence, les responsables iraniens ont dû demander au PDG de Telegram, « étranger et non-musulman », de faire fermer son application de messagerie en Iran. L’interview de Taghipour a été diffusée sur la 5ème chaîne iranienne le 14 janvier 2018. Extraits :
Reza Taghipour : [Le PDG de Telegram Pavel Durov] est d’origine russe. Les responsables de notre cyberespace ont déclaré, ces cinq dernières années, que Telegram et Instagram avaient pris le contrôle de la plus grande partie de notre cyberespace. Ce fut une erreur stratégique. Les responsables, qui se sont déjà excusés dans le passé… Si seulement ils pouvaient présenter leurs excuses au peuple et dire : Nous avons commis une erreur concernant notre réseau national d’information. Nous avions la responsabilité légale [de créer un réseau local] selon une loi légiférée en 2010. En outre, le peuple l’a souvent exigé. Pourtant, nous n’avons pas créé de tel réseau. Si nous l’avions fait, nous n’en serions pas arrivés au point où le haut responsable du [cyberespace] a dû demander [à Durov], un étranger, un non-musulman – permettez-moi de m’arrêter là et de présenter mes excuses aux téléspecateurs pour mon langage…
Il n’aurait pas eu à lui demander de fermer la chaîne [Telegram] ni à entendre la réponse : je vais étudier la question. C’est une chaîne dont notre peuple bien-aimé se sert pour se tenir informé de l’actualité. Cette chaîne enseigne comment brûler des mosquées, donne l’ordre de se livrer au terrorisme et de produire des cocktails Molotov. Il ne s’agit pas d’un cas ou deux. Il existe de nombreux rapports à ce sujet. Regardez ce qui se passe dans les coulisses. Comment se fait-il que cet homme vive aux Emirats ? Comment ? Il vient de faire ses valises et de déménager aux Emirats ?