Wednesday, May 03, 2017

Une série télévisée jordanienne se réfère aux Protocoles des Sages de Sion : les traîtres juifs sont les maîtres du monde

http://memri.fr/2017/05/03/serie-televisee-jordanienne-sur-les-protocoles-des-sages-de-sion-les-juifs-traitres-honnis-sont-les-maitres-les-corrupteurs-et-les-bourreaux-du-monde/

Une série télévisée jordanienne se réfère aux Protocoles des Sages de Sion : les traîtres juifs sont les maîtres du monde

En avril 2017, la chaîne télévisée jordanienne Prime a diffusé une série en trois parties sur Les Protocoles des Sages de Sion, commentée par le directeur général de Dyar Media, Ayed Alqam, également cinéaste et acteur. Dans la série, Alqam déclare que les Juifs sont « un peuple ostracisé et honni », réputés « pour leurs mensonges, leur ruse, leur fourberie et les conflits qu’ils sèment ». Alqam a cité les « Protocoles » en ces termes : « Nous sommes les maîtres et les corrupteurs du monde. Nous sommes derrière les conflits qui y règnent, et nous en sommes également les bourreaux. » Extraits :
Ayed Alqam : Les Ottomans régnaient sur les pays situés entre le Nil et l’Euphrate en ce temps-là, ou disons plutôt que les pays situés entre le Nil et l’Euphrate appartenaient aux Ottomans, et c’est exactement ce dont rêvent les Juifs. […]
Les Juifs ont commencé à migrer d’Europe de l’Ouest vers l’Europe de l’Est. Les Juifs étant un peuple ostracisé et honni, qui représentait une menace pour la sécurité de ces pays, réputés pour leurs mensonges, leur ruse et leur fourberie, et pour semer des conflits, ces pays redoutaient ce peuple traître. Ils devaient trouver une solution pour ce peuple. Ils voulaient se débarrasser d’eux par tous les moyens possibles. […]
Plusieurs auteurs ont contribué aux Protocoles. Les Juifs s’acharnaient contre ce livre, Les Protocoles des Sages de Sion. Lorsqu’un exemplaire était publié, ils le brûlaient, afin que le monde ne puisse découvrir leurs complots criminels infernaux. […]
Ils disent : « Nous, les Juifs, ne sommes autres que les maîtres du monde. » C’est dans leur livre, Les Protocoles de Sion. Quand il développent, ils disent : « Nous sommes les maîtres et les corrupteurs du monde. Nous sommes derrière les conflits qui y règnent, et nous en sommes également ses bourreaux. » […]
« Premier protocole : anarchie, libéralisme, révolutions et guerres. L’idée est qu’il est préférable pour nous que les conflits, la violence et le terrorisme règnent. La liberté n’est pas une réalité. C’est un concept que nous utilisons pour appâter les masses. » C’est dans le premier protocole. Effectivement, nous l’avons vu à l’oeuvre lors des révolutions [arabes] : liberté, liberté, liberté…
« 4e protocole : détruire la religion et contrôler le commerce. Nous placerons les gens régis par la foi sous la protection de leurs autorités religieuses, et nous en finirons avec eux. L’Eglise orthodoxe, l’Eglise papale… Nous contrôlerons l’économie et récolterons tout l’argent, afin que les ressources mondiales nous appartiennent à nous et à personne d’autre. La rivalité entre les commerçants grandira, tant et si bien qu’ils perdront leurs valeurs morales, et deviendront des êtres au cœur dur, qui haïssent la religion et la politique. » C’est ce que nous subissons aujourd’hui. C’est dans le quatrième protocole. Nous allons continuer, mais je veux simplement signaler, chers téléspectateurs, que nous souffrons du coût élevé de la vie. Le coût de la vie dans tous les pays arabes est élevé. Tout le monde s’en plaint, dans tout le Moyen-Orient, ainsi que de la cupidité des commerçants et de leur monopole de l’approvisionnement alimentaire. Le [quatrième] protocole est en cours d’exécution. Les gens ont oublié la religion au profit de l’argent.
Le septième protocole parle de déclencher des guerres mondiales : « Pour y parvenir, nous devons avoir une armée puissante et une force de police loyale. Nous déclarerons la guerre à tout pays qui s’opposera à nous. Si nos voisins nous trahissent et unissent leurs forces contre nous… » Dans ce protocole, ils parlent de ce qui arrive si les pays unissent leurs forces contre eux. S’ils combattent un pays et que leurs voisins s’y rallient… Dans ce cas, il y aura la guerre. Ils disent qu’ils veulent déclencher une guerre mondiale. Permettez-moi de rassurer les Arabes : il n’y aura pas de Troisième Guerre mondiale, car les protocoles le disent clairement : « Dans le cas où les pays arabes uniraient leurs forces… » Naturellement, il est impossible que les pays arabes unissent leurs forces, et par conséquent, il n’y aura jamais de guerre mondiale. […]
A la fin du septième protocole, il est dit : « Si tout le monde unit ses forces à l’Europe pour nous combattre, nous riposterons avec des canons américains, ou chinois, ou japonais. »